logo
Nous vous accompagnons dans la réalisation et la déclinaison de votre stratégie de communication santé.

Identité visuelle

Design graphique

Rédaction médico-scientifique

Opérations spéciales

Conseil stratégique

Vous avez un projet, discutons-en
Nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet, que ce soit pour réfléchir ensemble à votre stratégie de communication que pour la production et l'exécution de vos campagnes.

01 47 31 85 25

info@soledadcrea.com

92-98 boulevard Victor Hugo ,92115 CLICHY

01 47 31 85 25

92-98, boulevard Victor Hugo 92115 CLICHY

Top

6 méthodes et outils pour une formation scientifique efficace à long terme

Formation scientifique

6 méthodes et outils pour une formation scientifique efficace à long terme

Le taux de mémorisation d’une information, 24 heures après une formation scientifique (par exemple), est directement corrélé à la méthode d’enseignement, selon la pyramide d’apprentissage du National Training Laboratories (Bethel, Maine). Pour une méthode verbale (conférence, lecture…), le taux est compris entre 5 et 10% de mémorisation après 24 heures. Pour une formation utilisant des outils visuels (vidéos, démonstration…), ce taux est situé entre 20 et 30%. Avec une méthode participative (mise en pratique, travail de groupe, discussion…), le taux monte à 50% ou 75%. Il passe à 90% lorsque l’apprentissage est immédiatement mis en application par une transmission à d’autres apprenants par exemple.

formation-scientifique-pyramide-apprentissage

Autre chiffre significatif, le taux d’attention chute de 80% après 10 minutes de présentation*. Avec le développement des technologies de l’information et de la communication, et l’émergence d’outils de formation à distance, la simple présentation sous forme de cours magistral est de plus en plus exclue. De nouveaux concepts pédagogiques de formation scientifique se développent, afin de parvenir à des taux de mémorisation optimaux et ainsi des résultats satisfaisants sur le long terme.

Nous allons vous présenter plusieurs outils et méthodes que nous avons l’habitude d’utiliser. Nous en intégrons systématiquement à nos recommandations pour des programmes de formation scientifique réalisés avec des laboratoires pharmaceutiques ou entreprises de la santé. Ceux-ci doivent être sélectionnés avec pertinence pour s’adapter au mieux aux objectifs d’apprentissage fixés au préalable.

Nous n’allons pas traiter des méthodes de transmission verbale, dont le taux de mémorisation n’est pas suffisamment satisfaisant pour de la formation scientifique.

 

1/ La méthode audiovisuelle lors d’une formation scientifique

La vidéo utilisée dans le cadre de programmes de formation va permettre de mettre en œuvre la mémorisation visuelle. La vue représente 50% de l’activité cérébrale*, d’où l’intérêt d’intégrer la vidéo dans les programmes de formation scientifique. Les éléments visuels permettent de mémoriser plus de contenus et sur une plus grande durée.

Les vidéos de démonstration ou tutorielles permettent la démonstration de concepts complexes. Leur compréhension et leur intégration va ainsi être facilitée. Les vidéos permettent également de disposer d’une vision globale d’une problématique donnée en un temps assez court.

Cette méthode permet de former à distance, ce qui constitue un avantage pour les équipes nombreuses ou réparties dans des régions géographiques différentes.

 

2/ L’apprentissage par démonstration visuelle

Une bonne démonstration vaut souvent mille mots. C’est aussi le cas pour une formation scientifique. Avec des supports réels, tels que des maquettes, des objets ou un matériel d’entraînement, les apprenant mémorisent mieux, du fait qu’ils visualisent les connaissances.

Souvenons-nous de l’émission « C’est pas sorcier », qui apprenait aux enfants des concepts souvent complexes. Les démonstrations et expériences en tout genre étaient pour beaucoup dans l’attrait et la compréhension du jeune public (et d’un public plus âgé aussi !).

Un jeu de société mettant en œuvre les différentes compétences à acquérir, peut aussi être très utile. Il s’agit d’un outil très ludique qui, s’il est bien réalisé, plaît à tous les coups aux apprenants.

 

3/ L’apprentissage collectif, discussion et travail de groupe

L’apprentissage collectif est généralement riche en échanges et en partage de connaissances lors d’une formation scientifique.

Lorsque l’on souhaite travailler en équipe sur sa stratégie concurrentielle, nous préconisons souvent de réaliser un Wargame®. Il s’agit d’une méthode active, partant du principe que les connaissances ne s’apprennent pas toujours, mais peuvent aussi se construire collectivement. L’apprenant participe lui-même et avec ses collaborateurs à la reconstitution de la stratégie des concurrents. Mais aussi au développement d’une stratégie de riposte et de conquête, ou encore à la création d’un argumentaire de vente…

Dans ce cas, le formateur ne détient pas les connaissances, mais sert plutôt de guide ou de médiateur, selon une trame et des objectifs déterminés au préalable. Cette méthode est clairement basée sur un travail collaboratif.

Pour en savoir plus sur les Wargame®, c’est ici.

 

4/ La mise en pratique lors d’une formation scientifique

Les mises en situation permettent de consolider des connaissances déjà acquises. Elles permettent aussi de développer de nouvelles compétences qui ne peuvent être acquises lors d’une formation verbale.

L’ajout de la dimension émotionnelle, générée par la mise en situation, permet à l’apprenant de se projeter. L’apprenant agit, et va aussi apprendre en se trompant.

Cette méthode, dite expérientielle, peut prendre des formes diverses et variées en formation scientifique. Telles que le serious game, le jeu de rôle, la mise en situation, l’étude de cas, la simulation.

Tous ces outils vont permettre aux apprenants de mettre en pratique des connaissances et ainsi de développer certaines capacités pratico-pratiques, permettant une assimilation sur le long terme.

 

5/ L’enseignement

La méthode offrant le meilleur taux de mémorisation à long terme est l’application immédiate par la transmission, l’enseignement.

En effet, l’apprenant va ainsi restituer directement les connaissances qu’il vient d’apprendre et va ainsi directement les assimiler, puisqu’il va être amené à les expliquer à quelqu’un d’autre.

L’enseignement entre collaborateurs n’est pas toujours simple à mettre en œuvre au sein d’une entreprise, mais certaines méthodologies permettent d’y parvenir de façon ludique.

Nous proposons par exemple, lors de nos recommandations, l’exercice du « Selling village », prenant la forme d’un speed dating professionnel lors duquel différentes simulations sont modélisées.

 

6/ Une solution de mobile learning pour entretenir les connaissances sur le long terme : Kwicklearn®

L’utilisation d’un outil pédagogique lors d’une formation scientifique va rendre l’apprentissage plus efficace et favoriser les interactions entre les participants.

Le mobile learning est une méthode de formation à la fois ludique et flexible, qui remporte généralement un franc succès. En effet, il permet à l’apprenant d’accéder n’importe où et n’importe quand à des micro-contenus de formation scientifique. Et ceci depuis l’appareil mobile de son choix. De plus, les modules incluent plusieurs types de gamification. Ces avantages en font un outil de formation très motivant et utilisé sur le long terme.

Des modules de formations sont régulièrement envoyés aux apprenants, tout au long de l’année. Cela permet un entretien permanent des connaissances et l’apprentissage progressif de nouveaux concepts.

Suite au développement de cette technologie et à la demande croissante de la part des laboratoires pharmaceutiques, nous avons développé notre propre application de mobile learning : Kwicklearn®.

Il s’agit de la première solution de mobile learning dédiée à la santé !

Pour découvrir Kwicklearn®, c’est ici.

 

 

Les outils pédagogiques et méthodes de formation sont donc nombreux pour dynamiser vos programmes de formation scientifique et booster leur taux de mémorisation. Le plus important est de choisir ces outils en fonction du projet pédagogique et des objectifs de formation. Le budget sera également un critère de choix.

 

Sources :

* https://www.parlonsrh.com/neuropedagogie-5-chiffres-cles-formation/

No Comments

Post a Comment