logo
Nous vous accompagnons dans la réalisation et la déclinaison de votre stratégie de communication santé.

Identité visuelle

Design graphique

Rédaction médico-scientifique

Opérations spéciales

Conseil stratégique

Vous avez un projet, discutons-en
Nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet, que ce soit pour réfléchir ensemble à votre stratégie de communication que pour la production et l'exécution de vos campagnes.

01 47 31 85 25

info@soledadcrea.com

92-98 boulevard Victor Hugo ,92115 CLICHY

01 47 31 85 25

92-98, boulevard Victor Hugo 92115 CLICHY

Top

Identité visuelle : le rôle de la mascotte en communication santé

Identité visuelle : le rôle de la mascotte en communication santé

De nombreuses marques sont attirées par la création d’une mascotte pour enrichir leur identité visuelle et appuyer leur discours, c’est aussi le cas en communication santé !

Nous avons tous une ou plusieurs mascottes nous ayant marqué, dont on se rappelle depuis de nombreuses années, et même généralement du slogan qui les accompagne ! Que ce soit Mr Propre, Footix, l’écureuil de la Caisse d’Epargne, le Bibendum de Michelin… les mascottes font intégralement partie de l’image de marque.

 

Identité visuelle : qu’est ce qu’une mascotte ?

Une mascotte est un personnage ou un objet, ayant une personnalité et servant d’emblème à une entreprise, une marque, un produit, une association…

Initialement et littéralement (du provençal mascoto qui signifie « sortilège »), il s’agit même d’un porte-bonheur !

La mascotte a un rôle différent du personnage publicitaire. Ce dernier illustre simplement un produit, mais ne prend pas la parole. On le voit généralement uniquement sur le packaging ou sur certaines communications, alors qu’une mascotte prend vie à travers plusieurs supports, a un discours, une personnalité, une histoire. Elle fait partie intégrante de l’ identité visuelle de la marque.

 

 

Pourquoi utiliser une mascotte en communication santé ?

Dans beaucoup de cas, une marque va s’entourer d’une mascotte pour créer le buzz, à travers une histoire fun et distrayante (on ne site plus la marque Oasis !).

En communication santé, la mascotte intervient davantage pour rassurer les patients, leur famille et les professionnels de santé. Ce type de mascotte, plus posé, avec une histoire moins fantasque, a moins de chance de créer le buzz, mais ce n’est généralement pas l’objectif.

Dans tous les cas, l’objectif d’une mascotte est de générer pour la marque de la notoriété et de l’attachement. Le personnage ainsi créé devra attirer la sympathie et s’intégrer parfaitement à l’ identité visuelle de la marque.

En créant un lien avec le consommateur, la mascotte va faire converger le public ciblé vers des lieux de conversion. Cela peut être un site Internet, un point de vente, un événement… et les amener à faire une action précise : acheter le produit, lire une brochure, poser des questions à un professionnel de santé, ou autre.

Lorsqu’une marque ou un laboratoire veut créer de l’estime, voire de l’affection, elle va chercher à raconter une belle histoire, ce que l’on appelle le storytelling. La mascotte est donc tout indiquée pour porter ces messages.

 

Comment créer une mascotte ?

 

Le storytelling

Avant même d’imaginer la mascotte, il faut bien déterminer ses objectifs et son cadre d’action. La mascotte doit avoir une ligne directrice, pour qu’elle puisse évoluer et remplir ses fonctions au mieux. Elle doit également plus ou moins se conformer à l’ identité visuelle existante de la marque.

Avant toute chose, il est donc important de lui imaginer un passé, une histoire, des traits de caractère, donc de concevoir le storytelling.

Plus la mascotte va avoir une personnalité remarquable, des traits de caractère marqués, plus le public pourra s’y identifier et en apprécier ou non les nuances. Les mascottes ont généralement bon caractère et sont avenantes.

Il est important de raconter une histoire, mais attention à ne pas se perdre dans le message à transmettre. Il doit rester simple, facile à comprendre et à retenir. De plus, il est important que la mascotte et son histoire restent complémentaires avec la marque et le logo. Aucun ne doit prendre l’ascendant sur l’autre. La mascotte ne doit pas effacer la marque.

La mascotte est beaucoup utilisée dans le domaine de l’enfance, mais peut aussi jouer un rôle important vers d’autres publics, entre autres en communication santé. Les adultes sont eux aussi très sensibles à la présence d’un petit être virtuel bienveillant.

D’ailleurs, une mascotte n’est pas obligée de suivre des codes graphiques dédiés aux enfants et peut être adaptée à un public adulte.

En communication santé, son rôle est généralement de rassurer, d’expliquer ou de relayer le discours institutionnel du laboratoire.

 

La conception graphique

Après avoir couché sur le papier les différentes caractéristiques faisant la personnalité de la mascotte, on peut commencer à travailler sur son aspect physique.

Dans un premier temps, il est essentiel de prendre en compte les aspects pratiques du déploiement de la mascotte. En communication santé comme ailleurs, la mascotte est amenée à prendre vie, que ce soit sur des supports de communication, mais aussi dans des spots publicitaires, des bandes dessinées, lors d’événements…

Afin de la concevoir physiquement, il faut donc décider en amont si le personnage aura la parole, se déplacera (donc prévoir des jambes ou un moyen de locomotion), aura besoin de manipuler des objets (lui créer des bras et des mains)…

De plus, il faut penser à l’encombrement que génère une mascotte : sur quels supports devra-t-elle s’intégrer, sera-t-elle présente sur les packagings, quelle forme prennent-ils et comment la mascotte s’y intègrerait le mieux ?

La mascotte aura-t-elle l’occasion de venir à la rencontre de son public lors d’événements ? Il faudra donc peut-être prévoir un déguisement dans lequel quelqu’un pourra rentrer.

La mascotte ne doit pas nécessairement prendre l’apparence du produit qu’elle représente. Il est préférable qu’il y ait un lien avec une caractéristique du produit (par exemple le lynx, qui est connu pour sa bonne vue, est tout indiqué pour une marque de lunettes !), mais ce n’est pas toujours le cas.

Lors de la « présentation » de la mascotte, dans les premières communications, il est important que la mascotte figure systématiquement à côté du logo ou du nom de marque, pour y être petit à petit automatiquement identifié.

 

Le nom de la mascotte

Pour aller encore plus loin dans l’humanisation de la mascotte, on lui donne généralement un nom. Celui-ci peut-être un dérivé du nom de la marque ou de l’entreprise, un prénom, un dérivé d’un de ses traits de caractère, ou bien un nom sorti directement de l’invention de ses créateurs.

Là aussi, il faut être créatif !

 

 

Vous l’aurez compris, l’élaboration d’une mascotte est une étape importante dans la vie d’une marque et doit être conçue de manière réfléchie et méthodique. En effet, même s’il faudra bien sûr la faire évoluer au fil des années, la création initiale est fondamentale et représente la naissance de ce nouveau personnage, dont l’image sera sans doute définitivement associée à sa marque. Autant dire qu’il vaut mieux la réussir !

No Comments

Post a Comment