logo
Nous vous accompagnons dans la réalisation et la déclinaison de votre stratégie de communication santé.

Identité visuelle

Design graphique

Rédaction médico-scientifique

Opérations spéciales

Conseil stratégique

Vous avez un projet, discutons-en
Nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet, que ce soit pour réfléchir ensemble à votre stratégie de communication que pour la production et l'exécution de vos campagnes.

01 47 31 85 25

info@soledadcrea.com

92-98 boulevard Victor Hugo ,92115 CLICHY

01 47 31 85 25

92-98, boulevard Victor Hugo 92115 CLICHY

Top

Comprendre l’impact du packaging médicament en pharmacie

packaging santé

Comprendre l’impact du packaging médicament en pharmacie

Longtemps délaissé par les laboratoires pharmaceutiques, le packaging médicament, et son conditionnement en général, est devenu la source de beaucoup d’attention.

Le packaging d’un médicament est l’ensemble des éléments matériels qui ne font pas partie du produit à proprement parlé, mais sont commercialisés ensemble. Il a une importance capitale car il remplit plusieurs fonctions essentielles à l’utilisation du produit. Son but premier est la protection du produit, lors du transport, du stockage et de l’utilisation. Il sert également à représenter le produit dans le linéaire, donc à attirer l’attention du futur consommateur et lui communiquer un message pour le convaincre de l’acheter. Après l’acte d’achat, il continue d’avoir un rôle, puisqu’il va servir à faciliter l’usage du produit, soit en apportant des informations sur son utilisation, soit grâce à son ergonomie.

De nos jours, le consommateur porte aussi une attention de plus en plus grande à l’impact environnemental de l’emballage.

C’est pour son rôle fondamental dans l’utilisation d’un produit que le packaging d’un médicament peut aussi contribuer à la fidélisation du consommateur.

Aujourd’hui, plusieurs centaines de médicaments sont disponibles sans ordonnance, en libre accès en pharmacie, plus nombreux chaque année. La compétition entre les laboratoires est de plus en plus rude, mais les médicaments OTC doivent aussi affronter la concurrence des produits « bien-être ».

La réflexion portée sur le packaging d’un médicament OTC est donc encore plus stratégique du fait qu’elle représente la première impression que le consommateur aura du produit, et rentre en considération dans son acte d’achat.

 

Un packaging sécurisé et sécurisant

Dans le monde du médicament, rien n’est laissé au hasard. Le packaging médicament devient un outil marketing à part entière, mais doit également respecter des contraintes réglementaires particulières. En effet, un certain nombre de mentions obligatoires doivent être mentionnées.

Niveau sécurité, le packaging d’un médicament doit aussi être à la hauteur et prévenir les risques domestiques. Un médicament dont l’emballage ne serait pas assez résistant ou mal conçu exposerait le patient et son entourage à un risque. L’image du produit en pâtirait, mais celle du laboratoire serait aussi impactée.

 

Le packaging médicament : résumé du produit

Du point de vue du consommateur, le premier usage du packaging d’un médicament est l’information immédiate fournie sur le point de vente.

Le facing, premier élément repéré par le prospect en pharmacie, doit être clair et permettre d’identifier tout de suite l’utilité du produit.

Quand il s’agit de médicaments OTC, il est important malgré tout de garder un positionnement scientifique et d’exprimer clairement qu’il s’agit d’un médicament, car ceci est source de valeur en comparaison des produits « bien-être ».

En regardant le packaging d’un médicament, on doit être capable de comprendre rapidement quels vont être les bénéfices du produit et sous quelle forme il se présente.

A partir du moment où un premier contact est engagé avec un prospect entrant dans la cible du produit, et que son attention est captée, le médicament aura plus de chance d’être acheté.

Le message mis en avant sur le facing doit donc être clair et fort pour que le consommateur qui ait ce besoin.

 

Comment rendre attractif le packaging médicament

Dans un contexte où la compétition entre les marques de médicaments redouble, le packaging d’un médicament devient un élément essentiel du produit. En plus de protéger, informer et faciliter l’utilisation, il doit aussi, tout comme un produit de grande consommation, séduire son potentiel utilisateur.

Le packaging médicament va ainsi être un levier clé pour qu’un produit se démarque et augmente ainsi ses ventes.

Il est donc facile pour les laboratoires de s’inspirer de la grande distribution pour trouver de l’inspiration.

Le visuel est la première clé. Afin d’augmenter le temps d’attention porté sur le médicament en point de vente (donc sur son packaging), le visuel doit être captivant. Plus l’attention portée sur le visuel sera grande, plus le patient aura de chances d’acheter le médicament en question.

Pour améliorer l’esthétique d’un packaging médicament, on peut aussi miser sur la couleur. Elle peut permettre de différencier plusieurs produits d’une même gamme, illustrer les zones de la douleur, par exemple. Cette différenciation peut rendre la compréhension plus fluide. En fonction des pathologies, des codes couleurs établis existent déjà peut-être.

Par exemple en grande consommation, on fait facilement la différence en rayon entre les biscuits au chocolat noir (rouge), au chocolat au lait (bleu) ou aux noisettes (vert).

Afin de rester clair et utile, le packaging médicament doit toujours comporter, en plus de la partie visuelle, les zones d’informations suivantes :

  • la marque avec le logo du produit,
  • une zone indiquant les données d’observance,
  • une zone de signalétique, avec des pictogrammes informant sur les catégories de personnes ne pouvant pas utiliser le médicament, ou bien des avantages solides du produit,
  • une partie institutionnelle présentant le laboratoire.

 

Un packaging médicament pratique et robuste

L’intérêt des patients restant la principale préoccupation de l’industrie pharmaceutique, le packaging d’un médicament doit avant tout faciliter son utilisation, afin d’optimiser l’observance thérapeutique.

Pour pouvoir voyager facilement, en plus d’être compact, le packaging d’un médicament doit être solide. Il doit pouvoir résister aux passages dans un sac à main, dans la valise pour les vacances, pour finalement revenir impeccable (ou presque) sur l’étagère de l’armoire à pharmacie.

 

Le packaging médicament : la bonne taille

Pour un médicament, la taille du packaging a une importance capitale car relève de deux enjeux : être assez grand pour être bien visible en linéaire, mais ne pas non plus l’être trop, pour être facilement transportable par le patient. En effet, une boîte de médicament est amenée à voyager, car on est souvent amené à en prendre plusieurs fois par jour.

 

Le packaging éco-responsable

Le Grenelle de l’Environnement impose aux entreprise de renseigner l’impact du produit et de son packaging sur l’environnement.

Afin d’être un maximum éco-responsable, la boîte d’un médicament peut donc être conçue en matière recyclée et recyclable.

De plus, les consommateurs, de plus en plus sensibles à ce genre de démarche, pencheront potentiellement plus facilement vers un produit « vert ».

 

 

Afin de préserver une bonne relation avec le consommateur, le packaging d’un médicament doit être de qualité.

En plus d’être un levier déclencheur d’achat, le packaging d’un médicament doit remplir correctement toutes ses autres fonctions, car il est un outil essentiel dans l’image de la marque et l’utilisation du produit. Il aura une influence sur son prix, son emplacement en pharmacie, ses ventes et la satisfaction client.

Entre plusieurs produits équivalents, le consommateur préférera toujours le packaging le plus séduisant et lui apportant le plus de services.

A partir de là, on comprend vite que le packaging d’un médicaments OTC est encore plus important étant donné qu’il fait l’objet d’un choix direct du consommateur.

 





Guide communication santé




1 Comment
  • Conditionnement Pharma
    9 mars 2018 at 9 h 47 min

    Très bon article. Le conditionnement et l’étiquetage pharmaceutique sont les clés d’une transmission d’informations entre laboratoires et consommateurs. Toutes ces restrictions européennes ne risquent elles pas de détériorer cette transmission d’informations ?

Post a Comment